Arbrassons

Sculptures sonores au procédé acoustique unique découvert et développé par José Le Piez. Les Arbrassons chantent sous la simple caresse de la main.  Les sculptures sont brutes, monoblocs, il n'y a d'autre intermédiaire pour faire jaillir le son que la rencontre de la peau et du bois.  Le nom scientifique est idiophone à bois frotté. Pas de percussion, il s’agit, ici, d’un « instrument à caresses ». Les sons évoquent des flûtes ou des voix.
L’invention des Arbrassons a été référencée par la National Gallery de Washington et la bibliothèque de Ottawa en 2006. Wikipédia présente José dans
l’histoire des arts interactifs.

Extrait : Mixage Arbrassons

PLUS D'IMAGES :

  • Wix Google+ page

INSTALLATIONS SONORES EN ESPACE PUBLIC

Présentation vidéo de quelques installations réalisées par josé Le Piez à travers la france.

Des installations permanentes de sculptures de José Le Piez permettent au public de jouer et d’explorer les sons du bois et l’acoustique des paysages a travers la France.

 

Le bâtiment Art-Déco de la piscine de Bègles restauré par Patrick Bouchain accueille la plus importante installation d’Arbrassons.  Le "Jardin des sons" de Mérignac (33)  "Les sentiers d'arts" du Troublérie accueillent les oeuvres de José. 

En 2011, le Parc Naturel du Haut Jura commande à José une série d’œuvres interactives d’interprétation du paysage sonore. Ses sculptures révèlent les propriétés acoustiques de certains espaces en même temps que des différents bois locaux. Ainsi les percussions sur le Frénophone font le tour de la vallée traçant une ligne sonore dans un mouvement panoramique surprenant. Les basses du tambour à fente en sapin suivent le fil de l'eau à proximité. Au centre du dispositif, des Arbrassons en épicéa s'écoutent de l'intérieur. Deux transats sont disposés comme point d'écoute contemplative...

 

 

 

CONCERTS ET PERFORMANCES

         José Le Piez et Patricia Chatelain forment le duo ANGELI PRIMITIVI. Grâce aux Arbrassons, ils font entendre les chants du bois. En quête de l’invisible, ils inventent des univers sonores. Leur musique, inclassable est un trait d’union entre primitif et contemporain. Leur musique est influencée par les rencontres de musique improvisée avec des musiciens tel que Bernard Lubat, André Minviel, Le Quan Nin, Didier Petit, Mixel Etxekopar, Etienne Rolin, Carlo Rizzo, Luca Venitucci, François Rossé, …

Ce duo développe des trios avec Beñat Achiary ou Dominique Regef

TRIO URBAILA

 

Ecouter les pulsations de la sève au cœur de l’arbre, tanguer et frémir comme les rameaux aux caresses du vent, vibrer au diapason de la terre sous le galop des chevaux…Ce sont sur ces chemins géopoétiques que se croisent trois artistes sensibles. Benat Achiary, par le souffle de sa voix, atteint la canopée et le ciel, ses percussions l’enracinent dans la terre. Entre ces deux éléments il y a le tronc et les branches des arbres que Patricia Chatelain et José Le Piez font chanter par la caresse de leurs sculptures sonores inédites. Leur musique s’improvise comme une communion libre avec les éléments. Elle se fait transe ou chant d’amour, d’aujourd’hui ou de mille ans, pour faire palpiter les cœurs sauvages.

TRIO BOISE

 

Dialogue du sauvage et du savant, le violoncelle, la vielle ou le dilruba rencontre les chant du Cèdre, du cerisier ou de l'orme. La musique de ce trio rappelle un langage profond et ancien, presque intime. Ils interrogent la matière et sculptent les sons comme une matière brute, foisonnante, envoûtante, dans laquelle on s’immerge comme dans une forêt vierge ! Un instant de pure magie.

© 2014 JLP created with Wix.com

arbrasson.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now